mercredi 28 septembre 2016

Histoire d'un parcours : Pierre Le Goff (Chili)

Les colonnes de ce blog sont ouvertes aux Français qui réussissent leur vie sur le continent latino-américain. Ce mois-ci, découvrons le parcours de Pierre Le Goff, installé à Santiago du Chili :

« 
Je suis né à Rennes en 1973 et j'ai grandi au cœur de la Bretagne, dans le village de Plouguernevel (Côtes-d'Armor). Après le lycée, j'ai suivi trois préparations dans l`armée de l`air et rejoint la formation des Fusiliers Commando de l`air à Tour. Mais, une grave maladie a stoppé mon désir de carrière militaire.


Une fois guéri, j'ai dû me réinventer et trouver une nouvelle voie. C'est alors vers l`audiovisuel que je me suis orienté, en entrant à l'École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle de Rennes. Après une formation de trois ans, j’ai travaillé dans différentes sociétés audiovisuelles en Bretagne et à Paris, non sans mal d`ailleurs, car la bouillonnante capitale n`attend personne et ne fait pas de cadeaux. Mais ce fut une école incroyable, d`adaptation.

D`abord Cameraman, puis monteur, je me suis spécialisé dans la réalisation et la production. Au bout de huit ans, et après avoir fondé l’entreprise Virviken Production, mon désir de découvertes et d`autres horizons était devenu trop fort et j’ai décidé de m’expatrier.

Marié à une Argentine, j’ai atterri un peu par hasard au Chili. Ne parlant pas la langue et ne connaissant personne à mon arrivée, il fallu m’adapter. J’ai commencé par  travailler comme serveur dans un restaurant Français. Et, après une période très courte de 10 jours, le propriétaire m’a proposé de devenir gérant. Pendant un an et demi, j’ai ainsi pu apprendre ce nouveau métier et me constituer un premier réseau, qui sera la base des années à venir.

Entrepreneur avant tout et ayant noué de multiples contacts, je m`associe à un Chef français très reconnu au Chili, Yann Yvin. Ensemble, ils auront trois restaurants et vivront une belle aventure pendant presque sept ans.
Article paru dans Ouest France le 6 octobre 2010.

Pendant cette période, j’ai développé d`autres projet : le rachat d`un laboratoire pharmaceutique, à Santiago, puis la réalisation de documentaires, traitant avant tout de l`action des ONG , qui œuvrent dans l`ombre, comme Point Cœur qui a une voix consultative à l’ONU.

N’ayant jamais oublié mes racines, je suis aussi un représentant très actif de la diaspora Bretonne, qui m`a d`ailleurs récompensé pour ma contribution bénévole au développement économique de la Bretagne.
Récompensé comme ambassadeur économique de la Bretagne par l'Institut Locarn en 2013.

Avec mon ami Jean-Louis Laporte, nous avons créé la société Spotrotter, startup basée sur les nouvelles technologie. Nous sommes aujourd’hui trois à diriger cette entreprise avec Felipe Ribeiro, ancien directeur de Médecin sans Frontières. Après avoir participé à l`incubateur "Startup Chile", l’INRIA (institut national de recherche français dédié au numérique) nous a repéré et, par le biais d’un partenariat, nous a permis de développer le projet grâce aux meilleurs chercheurs français. Cette aventure est se concrétise en cette année 2016 avec le lancement de Spotrotter et de Scryptrotter.

Aujourd’hui, mon activité se partage entre l’aventure Spotrotter et le développement de la vente de produits congelés, frais et secs au Chili avec l’ouverture d’un magasin de surgelés (VOILI) à Vitacura, Santiago, il y a 4 mois.
Le magasin Voili ouvert à Vitacura (Santiago).

Entrepreneur dans l'âme, j’ai encore quelques projets en attente car je ne veux pas m’ennuyer.

Fier de mes racines bretonnes et françaises, j’ai décidé récemment de m’investir dans la vie politique : il est tellement facile de critiquer quand on ne fait rien ; il faut avoir le courage de se battre pour ses convictions. Dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, j’ai ainsi décidé de soutenir la candidature de Bruno Le Maire dont je suis le référent au Chili. »


Pour découvrir davantage Pierre Le Goff, lire "Le serial entrepreneur breton a encore frappé" (Lepetitjournal.com)