lundi 29 août 2016

Enseignement français à l'étranger : un système à bout de souffle ?

Michèle Goupil, avocate, conseillère consulaire en Argentine et membre de l'Assemblée des Français de l'étranger, s'inquiète pour l'avenir de notre système scolaire à l'étranger :

"La France dispose à l’étranger d’un réseau d’établissements scolaires unique au monde : 494 établissements répartis dans 136 pays, qui scolarisent 336.000 élèves. Ce réseau a une double mission :  scolariser les enfants français à l’étranger  et constituer un instrument de rayonnement et d’influence de la France dans le monde. 

Créée en 1990 avec,  entre autres missions, de contrôler les hausses des frais de scolarité dans les établissements privés de droit local, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger (AEFE), placée sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères, assure le suivi et l’animation de ce réseau.

Le nombre d’élèves scolarisés est en augmentation constante : chaque année, environ 9.000 nouveaux élèves rejoignent nos établissements scolaires français à l’étranger, donnant lieu à la création d’environ 400 nouvelles classes. 
Or le budget de l’AEFE connait depuis plusieurs années une baisse régulière : -2 % en 2014, -2 % en 2015 et -4 % en 2016. 

Face à ce désengagement budgétaire progressif de l’Etat, la participation des familles dans le financement de cet enseignement ne cesse de croître : d’environ 40% en 1990 au moment de la création de l’AEFE, elle atteint aujourd’hui 70 % ! la capacité contributive des familles atteint des limites que beaucoup d’entre elles ne pourront franchir. 

Quant au nouveau dispositif de bourses scolaires mis en place en 2014 , il s’est traduit par une baisse générale des quotités de bourses qui a affecté en particulier les classes moyennes et provoqué dans certains cas des déscolarisations. 

Une réflexion urgente et profonde s’impose pour que des mesures soient prises afin d’assurer la pérennité de ce réseau, magnifique outil au service des communautés françaises, francophones et francophiles dans le monde. 

Avec Pascal Drouhaud, nous aurons l'occasion de revenir prochainement sur ce sujet pour proposer des solutions concrètes en vue d'aider les familles à scolariser leurs enfants et de maintenir l'influence de notre pays."